Votre ancêtre est…dans les archives militaires.

Le 26 juin 2012 a eu lieu la première journée du généalogiste au Service historique de la Défense (SHD) à Vincennes. En préparant cette manifestation, les organisateurs ont eu l’idée de concevoir un guide de généalogie dans les archives militaires. Nous avons rencontré les auteurs de Vos ancêtres à travers les archives militaires : Vincent Mollet, conservateur du patrimoine, chargé de mission « instruments de recherche » auprès de l’adjoint au chef du SHD, et Sandrine Heiser, chargée d’études documentaires et chef du bureau de la politique des publics au département des publics et de la valorisation du SHD.

Quels étaient les objectifs des auteurs ? D’abord, il s’agissait d’offrir aux généalogistes « les repères nécessaires à une recherche fructueuse » peut-on lire sur le site du Service historique de la Défense. Ainsi, en moins de trois mois, Sandrine Heiser et Vincent Mollet ont écrit « le guide que nous aurions envie d’avoir« , nous confie Sandrine Heiser.

Les auteurs ont mobilisé les équipes du Service historique de la Défense, à Vincennes et dans toutes les antennes du service en France. Le résultat dépasse ce qu’on pouvait espérer. C’est une anaphore qui interpelle et guide le lecteur de chapitre en chapitre, avec des intitulés commençant par « Votre ancêtre était… » : on découvre ainsi les moyens de retrouver les traces de la vie de millions d’hommes et de femmes qui furent officiers, soldats, marins, gendarmes, aviateurs, légionnaires, cantinières, aumôniers, prisonniers de guerre, pensionnés, résistants, infirmières, galériens, ouvriers des arsenaux, supplétifs, déportés ou encore victimes de bombardements. Autre originalité de cet ouvrage : grâce à des illustrations pertinentes, puisés dans les fonds, le lecteur peut visualiser les principales typologies documentaires citées (contrôles, registres matriculaires, dossiers de carrière, de pension, d’inspection, etc.). Au total, ces millions de dossiers et de registres, de l’Ancien Régime à nos jours, montrent une fois de plus la richesse des archives du personnel du ministère de la Défense mais vont bien au-délà : les auteurs souhaitaient montrer que « tout ce qui est militaire n’est pas forcément au Service historique de la Défense« .

Sans prétendre à l’exhaustivité, cet instrument précieux offre des pistes de recherche tant aux généalogistes qu’aux chercheurs en quête de renseignements biographiques. Didactique et agréable à utiliser, Vos ancêtres à travers les archives militaires comble un vide. Pour ce qui concerne la Première Guerre mondiale, ce guide s’avère fort intéressant, original et utile. Sandrine Heiser et Vincent Mollet nous ont par ailleurs annoncé la sortie d’un guide des sources de la Grande Guerre à la fin de l’année 2012.

Sandrine Heiser, Vincent Mollet, Vos ancêtres à travers les archives militaires, Service historique de la Défense, collection Archives de la Défense, 2012, 136 p.

8 Comments

    • A MB Merci pour votre réponse mais je souhaiterai que Mme Sandrine,
      chargée d’études au SHD fasse un effort car j’ai tellement peiné en
      écrivant à tous les services, mais en vain. Pourtant, le dossier que je
      recherche est celui d’un soldat de la France, au service de la France et
      qui a pris part aux différentes campagnes militaires. Où se trouve son
      dossier ? A Pau, me diriez-vous, j’en doute au moins d’un miracle

  1. Comment faire pour retrouver le passé militaire de mon grand-père à la guerre 1914-1918 qui a du etre blessé et reconnu invalide à 30%,ma mère et son frère étant pupilles de la nation;je nai aucun document je crois que mon grand-père faisait partie de la circonscriptoin militaire de Le Blanc 36.Pouvez-vous m’aider dans mes recherches?Merci.

  2. Je recherche depuis des années la trace de mon arrière grand-père, Algérien venu en France (après 1870 ) comme militaire zouave ou tirailleur ! Il semblerait que son nom soit Ben Cizous Ali car il existe une tombe au carré militaire de Bernay(27) . C’est là qu’il a rencontré mon arrière grand-mère…Comment trouver son lieu et sa date de naissance (la date très importante pour savoir si cela peut correspondre),
    Il me faudrait quelques éléments et je pense que je pourrais enfin en savoir un peu plus sur mes origines ! cela est très important pour moi, mes enfants et mes petits-enfants…Si vous pouviez m’aider je vous en serais très reconnaissante.
    Excellente journée

  3. Nous sommes à la recherche des dossiers militaires de notre grand père GAY Philipe Jean Marie François régis né le 22 juillet 1890 à Puy en velay. Dans son dossier état civil (acte de naissance de ma mère est bien mentionné colon médaillé militaire croix de guerre mais nous n’avons aucun dossier de preuve. Il décédé à Madagascar le 21 juin 1952.

  4. Bonsoir,
    Je suis à la recherche de renseignements sur l’itinéraire parcouru par mon grand-père Russe blanc, Nicolas Roudzkoï ayant séjourné dans l’armé du levant sur l’Euphrate à Deir rez zorr en syrie., dans la légion étrangère de 1920 à 1924, J’ai des photos de son bataillon. Il est né le 24 novembre 1901 à Batoum, actuelle Géorgie.
    Je souhaiterais retrouver le cheminement de son départ de Russie. Il était à l’école des cadets près de Batoum, ville où il habitait. Tous ses frères étaient des militaires gradés,Russes.
    En vous remerciant pour votre aide.

  5. Bonsoir,

    Votre cas est intéressant mais difficile. En effet, on trouve peu de choses sur cette fameuse Armée d’Orient, si ce n’est que quelques soldats russes y ont participé, mais aucune liste nominative sur internet (il faudrait s’adresser directement au service des archives de l’Armée française – d’autant plus que cela concerne un passé relativement récent, donc peu ou pas numérisé).
    Voici ce que j’ai trouvé pour « planter le décor » : le récit d’un soldat français passé sur le même théâtre d’opération que votre ancêtre (il y a des photos) https://www.nantheuil.fr/histoire-patrimoine/les-habitants-des-temps-passes/65-un-perigourdin-dans-la-campagne-de-cilicie-en-turquie-en-1920.html
    J’ai aussi cet article (très long ) qui détaille la campagne de Cilicie en Syrie et en Turquie et vient confirmer que dans ce conflit et après, les volontaires russes servaient sous drapeau français https://www.imprescriptible.fr/rhac/tome3/p2a
    L’école de cadets dont vous parlez pourrait-elle être celle de Tbilissi ? J’ai lu quelque part qu’à la fermeture forcée de ces académies en 1918 (sauf en Géorgie), certains élèves ont émigré en Pologne ou en France. Je ne sais pas si les dates concordent, mais c’est peut-être une autre piste de départ.
    Dans le paragraphe « Syrie (1921-1939) » de la notice Wikipédia de la Légion, vous avez le nom des unités engagées (vous avez des photos mais pas forcément les noms). Cela peut-être un moyen d’approcher le parcours de votre grand-père https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9gion_%C3%A9trang%C3%A8re#Syrie_(1921-1939)
    Il y a un autre point d’entrée, c’est celui-là https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/algerie/lincroyable-histoire-des-10-000-soldats-russes-envoyes-par-la-france-en-algerie_3054051.html
    Il y a bien sûr les archives russes de l’état civil, encore faut-il pouvoir traduire ! Dans l’autre sens, avez-vous pensé à remonter votre arbre généalogique sur un site spécialisé qui pourrait vous donner des indications, par exemple si votre grand-père a été naturalisé français (j’imagine que oui) ou tout autre précieux renseignement ? Enfin, avez-vous envisagé une parenté avec Sergueï Roudskoï, l’actuel chef d’état-major russe ?
    Cordialement,
    Une généalogiste amateur.

Répondre à lefebvre Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.