C’était un 11 novembre… mais lequel ? A vous de jouer

Dans moins d’une semaine, nous célèbrerons le 94e anniversaire de l’armistice du 11 novembre 1918. Signé à 5 heures 10 du matin dans la clairière de Rethondes et prenant effet à 11 heures, l’armistice était conclu pour 36 jours renouvelables. En effet, si un armistice suspend les hostilités, il ne met pas fin officiellement à la guerre. Cependant, dans les faits, la guerre était terminée. En France, la date du 11 novembre a été retenue, non sans difficultés, pour commémorer la victoire dans un premier temps. Mais dès le début des années 1920, c’est la fin de la guerre que les Français célèbrent à l’occasion du 11 novembre, devenu fête nationale (donc férié et chômé).

La photographie ci-dessous représente une de ces commémorations du 11 novembre. Nous vous proposons de deviner de quelle année il s’agit. A vos commentaires…

This entry was posted in Commémorations, Sources figurées and tagged , . Bookmark the permalink.

6 Responses to C’était un 11 novembre… mais lequel ? A vous de jouer

  1. Erwan Le Gall says:

    1923? Pour l’inauguration de la flamme?

  2. Il me semble qu’il y a une aigle bicéphale dans le fond, ce qui est un symbole byzantin/orthodoxe. Et puis un blason « parti » avec les couleurs de la Serbie, de la Croatie et de la Bosnie. Le cataphalque serait-il celui du roi Alexandre de Yougoslavie après son assassinat à Marseille ? Et donc en 1934 ?

  3. Nicalb says:

    Ce doit être le 11 novembre 1920, premier hommage au Soldat Inconnu.
    Le Parlement avait voté à l’unanimité la loi suivante :
    « Article 1er : les honneurs du Panthéon seront rendus aux restes d’un des soldats non identifiés morts au Champ d’Honneur au cours de la guerre 1914-1918. La translation des restes de ce soldat sera faite solennellement le 11 novembre 1920.
    Article 2 : le même jour, les restes du Soldat inconnu seront inhumés sous l’Arc de Triomphe ».

    Le 10 novembre, le soldat Auguste Thin désigne à Verdun le Soldat inconnu. Le cercueil arrive à Paris et rejoint, pour la cérémonie du 11 novembre, la châsse renfermant le coeur de Gambetta qui doit être transférée dans la crypte du Panthéon. Provisoirement, le cercueil est déposé dans une chapelle ardente au premier étage de l’Arc de Triomphe.

  4. OC says:

    Il me semble reconnaître le blason du royaume de Yougoslavie (1929-1945).

    L’Arc de Triomphe n’avait-il été pavoisé de la sorte pour la venue du roi Alexandre Ier de Yougoslavie en France en 1934 ? Ce dernier fût malheureusement assassiné à Marseille le 9 octobre avec le ministre des Affaires étrangères français Louis Barthou.

  5. En « trichant » (et en retrouvant la source) : 1934…

Laisser un commentaire