Proust and the Great War à l’Université de l’Illinois

Extrait d'une lettre de Proust à Lionel Hauser (2 août 1914)
 
Extrait d’une lettre de Marcel Proust à Lionel Hauser (2 août 1914).
(Avec l’aimable autorisation de la Rare Book & Manuscript Library, University of Illinois at Urbana-Champaign)

A la déclaration de la guerre, Marcel Proust est âgé de 43 ans. Il connaît déjà le succès depuis qu’est paru Du côté de chez Swann (1913), le premier volume de La recherche du temps perdu. La guerre inspire Marcel Proust, en particulier dans Le Temps retrouvé, septième et dernier volume publié en 1927, à titre posthume. En revanche, on connaît moins le correspondance que l’écrivain a entretenue pendant le conflit. L’université de l’Illinois a mis en ligne une exposition originale, Proust and the Great War, qui permet de découvrir quelques lettres de l’écrivain. François Proulx, Assistant Professor of French, qui a fait travailler six étudiants du département de français sur ces lettres, a accepté de nous présenter ce travail.

carte de Reynaldo Hahn à Proust mars 1915 (recto)Cette exposition numérique réunit une dizaine de lettres de Marcel Proust écrites entre 1914 et 1918. On y découvre l’angoisse de Proust à l’amorce de la guerre, alors qu’il craint le siège de Paris, son profond chagrin face à la perte d’êtres chers, et son lucide refus de tout chauvinisme. Des lettres adressées à Proust invitent à mieux connaître certains de ses correspondants : Reynaldo Hahn, Robert de Montesquiou, Madeleine Lemaire, Jacques-Émile Blanche… Une lettre est même écrite de la main de Céleste Albaret, la célèbre gouvernante de l’écrivain.

La bibliothèque de l’Université de l’Illinois (Urbana-Champaign, États-Unis) possède le plus important fonds de lettres de Proust au monde, qui rassemble aujourd’hui plus de 1 100 lettres. Ce fonds a d’abord été constitué dans le cadre des travaux du chercheur américain Philip Kolb (1907-1992), éditeur de la Correspondance de Proust chez Plon en 21 volumes (1970-1993).

 
 
 
 
Carte de Reynaldo Hahn à Marcel Proust (mars 1915) [recto]
(Avec l’aimable autorisation de la Rare Book & Manuscript Library, University of Illinois at Urbana-Champaign)
 

Pour en savoir plus :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire