L’ECPAD nous emmène au Cameroun en 1917-1918

Une femme fabriquant des Bourmas à Garoua le 11 janvier 1918.ECPAD SPA-202-H-6152
Une femme fabriquant des Bourmas (des poteries) à Garoua le 11 janvier 1918.
ECPAD SPA-202-H-6152

Le « fonds Première Guerre mondiale » de l’Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD) comprend des images (près de 110 000 clichés et plus de 2 000 films) et des archives écrites (en particulier des notes manuscrites des opérateurs, des registres et des livres d’entrée tenus par les archivistes de la section photographique et cinématographique des armées). L’ECPAD conserve aussi des images provenant de dons privés (16 000 photos), souvent accompagnées d’une riche documentation (journaux intimes, dessins, etc.). Consultable au fort d’Ivry dans le Val-de-Marne, le « fonds Première Guerre mondiale » est en grande partie numérisé (95%). L’établissement permet aux internautes de découvrir régulièrement une partie de ce fonds sur son site internet.

Depuis le 3 décembre, l’ECPAD propose ainsi un thema remarquable consacré au Cameroun de 1917 à 1918, qui se compose d’une galerie photos et d’un dossier documentaire. L’origine de ce fonds remonte à la Première Guerre mondiale. En février 1916, au terme d’une longue campagne, les alliés (Belges, Britanniques et Français) chassent les Allemands du Cameroun. Dans les mois qui suivent, les vainqueurs se partagent l’ancienne colonie allemande et c’est ainsi que les autorités militaires françaises dépêchent un opérateur photographique militaire chargé de « dresser un inventaire illustré » de la partie administrée par la France. Cette mission est confiée à Frédéric Gadmer (1878-1954), photographe, cinéaste et explorateur. Du 13 décembre 1916 au 4 juillet 1918, il sillonne et photographie le pays du nord au sud, réalisant environ 3000 clichés parmi lesquels les trente photographies proposées au public. Le périple de Gadmer est détaillé dans un excellent dossier documentaire qui accompagne la galerie photos. En 64 pages, soigneusement illustrées par des photographies de l’expédition et bien documentées, l’auteur du dossier, Véronique Goloubinoff, resitue l’histoire du Cameroun (la période pré-coloniale, la colonisation allemande, les combats de la Première Guerre mondiale au Cameroun) et de l’expédition de Gadmer. L’ensemble est passionnant. Enfin, une bibliographique et des liens vers des sites internet permettront d’en savoir plus.

Grâce au témoignage de Frédéric Gadmer, au travail de l’ECPAD et à la mise en ligne d’une partie de ce fonds, l’internaute voyage au Cameroun à la rencontre de superbes paysages et de la société africaine au début du XXe siècle. Ce thema illustre la richesse du « fonds Première Guerre mondiale » de l’ECPAD.

Bon voyage !

Partie Est du lac de l'Eboga (2110 mètres d'altitude) le 9 mars 1917.ECPAD SPA-155-H-4854
Partie Est du lac de l’Eboga (2110 mètres d’altitude) le 9 mars 1917.
ECPAD SPA-155-H-4854

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire