Un colloque autour de l’Afrique et de la Grande Guerre

0001 Les 12, 13 et 14 septembre se tiendra un colloque international consacré à l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne dans la Grande Guerre : patrimoine, commémoration, transmission. Fruit d’un partenariat entre les Archives nationales, l’université Paris I, l’UMR Sorbonne-SIRICE, l’Institut des mondes africains, l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain, le Musée de la Grande Guerre à Meaux et l’Ossuaire de Douaumont, cette manifestation s’inscrit dans la continuité des sessions tenues à Rabat en novembre 2014 (Le Maghreb et l’Afrique subsaharienne dans la Grande guerre 1914-1918) et Tunis en mai 2015 (La mobilisation au Maghreb et en Afrique subsaharienne dans la Grande Guerre).

La construction de la mémoire de la mobilisation des troupes d’Afrique et de l’implication du Maghreb actuel et de l’Afrique subsaharienne dans la guerre 1914-1918 est ici étudiée à travers le champ patrimonial (archives, musées, lieux de mémoire), de l’après-guerre à nos jours. Le 12 septembre, les Archives nationales accueillent la journée inaugurale sur le thème de « Faire mémoire ». Le lendemain, au musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux, les débats porteront sur la transmission. Enfin, le dernier jour sera consacré à la question de la commémoration à l’ossuaire de Douaumont.

Ce colloque s’annonce prometteur du point de vue des sources avec des communications qui montrent l’intérêt historique, mémoriel, pédagogique de certaines sources ou fonds d’archives français et étrangers. On citera notamment :

  • Julie d’Andurain (chargé de cours aux universités de Paris IV et Paris I) : Synthèse historiographique sur l’implication des tirailleurs dans la guerre 1914-1918 ;
  • Hedi Jellab (directeur général des archives nationales de Tunisie) : La Grande Guerre dans les manuels scolaires de la Tunisie indépendante ;
  • Saliou Mbaye (ancien directeur des archives du Sénégal) : Tirailleurs sénéglais et grippe espagnole de 1918. Apport des sources conservées aux Archives du Sénégal ;
  • Michèle Conchon (responsable du pôle Première Guerre mondiale aux Archives nationales) : Les combattants africains dans les dossiers de l’Office national des anciens combattants et des victimes de guerre aux Archives nationales ;
  • Véronique Goloubinoff (responsable des collections Première Guerre mondiale, ECPAD) : Du protectorat allemand au protectorat français : Le Cameroun en 1917-1918 (histoire, paysages, ethnies) vu par Frédéric Gadmer, opérateur de la section photographique et cinématographique de l’Armée ;
  • Laurent Veray (université Sorbonne Nouvelle-Paris 3) : La représentation de l’implication des troupes d’Afrique dans la production cinématographique de 1914 à 1918 ;
  • Jean Pierre Verney, L’objet comme vecteur de mémoire. La constitution dune collection 14-18 sur la question des troupes d’Afrique et Michel Rouger : Le musée comme vecteur de mémoire. A partir de l’objet : visite immersive.
  • Céline Lèbre (responsable pédagogique, BDIC) : Les développements pédagogiques autour des fonds photographiques spécialisés du Musée d’histoire contemporaine.

On notera aussi la projection du film-documentaire de Ph. Petriat et L. Blin, La mission militaire française au Hedjaz (1916-1918), un sujet méconnu.

>>Voir le programme.

Pour en savoir plus :

L’entrée est libre dans la limite des places disponibles. Pour les informations, les inscriptions et les modalités de règlement : Marina Lafay, coordinatrice du colloque, colloque19141918@gmail.com

Plus d’informations sur le site de la Mission du Centenaire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire